Les oratoires de la Martinique

LES ORATOIRES DE LA MARTINIQUE

1- Le contexte Magico-religieux JPEG
Les Martiniquais sont très pieux, et cette foi se manifeste par une très forte pratique religieuse colorée et priante soulignée partout par des lumignons qui brûlent en permanence dans les oratoires et les chapelles et sur les tombes des cimetières ; il n’est pas rare de voir les gens arrêter leur voiture pour aller prier devant un oratoire.
Cependant ainsi que le rappelle à chaque messe le remarquable Curé de la Cathédrale de Fort de France, ici la foi catholique se mélange avec tout un fond de pratiques magiques " le magico-religieux" sans cesse combattu par l’Eglise. Pour obtenir des protections et des succès, ou pour affronter les difficultés de la vie, chasser les Soucougnants (Vampires) et les Zombis, les gens recourent facilement à des sorciers appelés Quimboiseurs ou Séanciers, et autres voyants et médiums qui prospèrent dans l’île ; un jour un homme dans un hameau du Morne Poirier m’a dit avec sérieux "vous savez ici il se passe des choses étranges la nuit, des hommes disparaissent ou apparaissent, il vaut mieux ne pas trainer dehors"
 Photo : Eglise en Martinique, procession sur un Chemin de Croix le Vendredi Saint.
 
 2- Les signes de Foi
 
 Deux particularités sont très intéressantes, en plus des participations massives aux messes, processions, pèlerinages etc, le culte des morts est très présent, et la nuit de la Toussaint les cimetières sont illuminés de milliers de bougies et les tombes sont veillées. Il faut visiter les cimetières avec leurs tombeaux carrelés de blanc très fleuris qui comportent devant le dosseret une niche identique à celles des oratoires avec des statues de la Vierge ou des Saints et des lumignons qui brûlent en permanence.
 
JPEG JPEG
Dans le cimetière de Sainte-Marie, tombes avec les niches-oratoires toujours très fleuries, avec leurs statuettes et leurs lumignons qui brûlent en permanence.
 
L’autre aspect peu commun est le marché des lumignons qui perpétuent la prière et des statues de Saints que l’on voit partout en assez grande quantité, ce marché est non négligeable au point de justifier une certaine longueur de gondoles dans les hypermarchés et supermarchés, nous sommes là avec des produits très demandés par les consommateurs.
 
JPEG JPEG
Rayon d’un Supermarché Carrefour-Market, entre la vaiselle et la quincaillerie
 
 3- Les Oratoires
 
L’île de la Martinique comporte au moins 70 oratoires repérés comme tels sur les cartes IGN au 25/1000ème, avec les erreurs habituelles ou certains de ceux-ci ne sont que des croix ou des statues, tandis que nombre d’autres marqués comme simples croix on non mentionnés sont réellement des oratoires. En fait on doit probablement dénombrer près de 150 oratoires sur toute l’île.
 
Les oratoires de la Martinique, sont généralement de formes très simples et font rarement l’objet d’une recherche architecturale. les plus anciens sont construits en pierres maçonnées et enduites, et les plus récents sont souvent réalisés en béton armé donc dans des formes qui doivent être simples à coffrer.
 
 
JPEG
Exemples type d’oratoires datant de la fin du XIXème siècle et début du XXème siècle :
 
 
A gauche un oratoire à Saint-Esprit situé à un carrefour. celui ci est vide, mais la suie des parois de la niche indique que l’on y dépose des bougies et des lumignons.
 
 
 
A droite un oratoire situé à Fonds Saint-Denis, en contrebas du canal des Esclaves dit aussi de Beauregard, situé en pleine forêt tropicale, il contient une Vierge de Lourdes, Jésus au sacré-Coeur, Saint-Paul et Notre Dame de Miséricorde.
 JPEG
Si beaucoup d’oratoires sont communaux, beaucoup d’autres sont privés, on construit un oratoire sur sa propriété pour attirer la protection divine et l’ont est à la limite du religieux véritable qui est toujours sincère et du magique voire du fétichisme.
 Les oratoires privés reflètent dans leur conception l’imagination de leur propriétaires, avec des formes quelquefois assez déconcertantes.
JPEG
 
Exemples d’oratoires récents, généralement construits en béton armé :
 
A gauche à Bon Air sur la commune de Sainte-Marie, dans une propriété en bordure de chemin, curieux oratoire Notre-Dame avec deux niches latérales destinées aux bougies et lumignons. La statue est dans la niche centrale, fermée par une porte métallique ouvragée et vitrée.
 
 
A droite, ce très bel oratoire de la Vierge à l’Enfant est situé dans la Rhumerie Saint-James toujours en activité à Sainte-Marie. Un autre oratoire est situé près du parc de stationnement du musée.
JPEG
JPEG
Autres exemples d’oratoires récents :
 
 
A gauche près de la maison du géreur (régisseur) de l’Habitation du Grand Galion à La Trinité, bel oratoire avec sa statue de Notre-Dame, un vase et des lumignons au pied et une niche au ras du sol, noircie par la fumée, pour recevoir des lumignons et des cierges.
 
A droite un bel oratoire construit à Morne Vert en bordure de la route, dédié à la Vierge à l’Enfant, et très fleuri.
JPEG
 
Il existe aussi au moins 20 Chemins de Croix publics comme privés, très fréquentés le Vendredi Saint, avec des processions organisées par l’église qui commencent à 5h00 du matin sur des chemins difficiles. En fait on relève plus de 40 Chemins de Croix sur l’île, surtout privés.
 
Textes Francis Libaud, Photos Brigitte Hüe
Mars-Avril 2010
Retrouvez les oratoires de la Martinique sur www.oratoires.com sous le numéro de département 972

Bibliographie

L'Eglise martiniquaise et la piété populaire XVII-XX siècle, Collectif, Editeur Conseil Général, 2001.
L'Eglise et l'esclavage, par Patricia Gravatt, Editions l'Harmattan, 2003.
L'univers magico-religieux antillais, Geneviève Leti, L'Harmattan, 2000.
Histoire du Diocèse de la Martinique, par Suzette Quitman, Editions du Signe, 2011.
Le patrimoine dees communes de la Martinique, Collectif Fondation Clément, Editions Attique, 2011.